Coulisses

La fondatrice de BONNEFAMILLES raconte sa maternité tardive et décomplexée

Il y a quelques semaines, j’étais invitée par Shane Love, alias @Mademoiselle_Love, pour intervenir sur son podcast #LeTourbillon et raconter ma grossesse à 40 ans et mon accouchement naturel.

J’ai tout de suite répondu présente à son appel pour deux raisons :

1. D’abord, parce que la promesse de Shane d’évoquer la maternité sans filtre me parle totalement à titre personnel, et répond à 100% aux valeurs que j’essaye d’insuffler avec BONNEFAMILLES. Raconter de vraies histoires, parler du réel, transmettre une expérience en partageant de façon simple et honnête cette aventure longue de 9 mois (mais aussi longue de toute l’histoire qui l’a précédée) qui m’a à la fois émerveillée, ravie, étonnée, mais aussi bousculée, agitée, et parfois attristée.

Je pense notamment au regard des autres sur mon non désir d’enfant, qui a été pour moi un élément difficile à accepter et qui m’a valu de nombreuses remises en questions. Aujourd’hui, parler de ce non désir n’est pas quelque chose de facile dans notre société stéréotypée où chaque femme devrait forcément être maman un jour, et où ce choix n’est pas reconnu (en dehors du non choix qu’est le célibat).

Avec BONNEFAMILLES, je cherche à décomplexer chacun sur la notion de perfection, celle qu’on se fixe tous, celle que nous impose la société, et celle finalement qu’on n’atteint jamais. Faut il pour autant se flageller pour ça ? Alors quand je parle sans filtre de mon non désir d’enfant qui a duré très longtemps, de ma maternité à 40 ans, c’est un peu cela aussi que je raconte. 

2. Ensuite, parce que pour moi, cette maternité a 40 ans a été un bouleversement total et inattendu, comme si l’univers à un moment donné, me demandait de remettre totalement en cause mon point de vue et mon prisme de valeurs. Moi la business woman qui se consacrait corps et âme à son job de rêve (Directrice Marketing dans le marché de l’art en l’occurence), totalement inattentive au rôle de mère de famille, pleine d’aprioris, je devenais à mon tour cette femme que j’avais toujours regardée avec une grande incompréhension et appréhension : ses conversations, ses sujets d’attention, ses priorités, tout cela s’éclaircissait d’un coup et m’apparaissait alors comme une évidence.

Mais parlons un peu plus des qualités de Shane alias @Mademoiselle_Love. Shane a tout de suite su me mettre en confiance alors que nous ne nous étions jamais rencontrées auparavant. Un petit thé avec un bon carré de chocolat (très important le chocolat pour la grande gourmande que je suis), un canapé super confortable dans lequel je me suis immédiatement lovée (c’est le cas de le dire 😉 ). Un micro qui bien qu’énorme (qu’est ce qu’il m’a fait rire d’ailleurs), a su se faire rapidement oublier, et hop, c’était parti pour 1h30 de conversation entre copines. Il en faut une dose d’empathie pour faire en sorte que la fille que tu ne connais pas en face de toi se confie. Et de ce point de vue là, Shane est une magicienne.

Depuis, plein d’autres épisodes ont vu le jour, avec leur lot de confidence et d’émotion. Parce que c’est ça qui est dingue : chaque histoire est différente, chaque maternité est unique, même quand les chemins ne sont parfois pas si lointains : je pense notamment à l’histoire d’Anne-Lise, la rockeuse devenue maman a 40, tellement chamboulée qu’elle en a écrit un livre : www.avoir-un-enfant-a-40-ans.fr  et qu’elle aussi donne aujourd’hui la parole aux femmes (et aux hommes) via un podcast dédié à la maternité tardive et à ses spécificités.

Mais aussi, aux parcours très touchants et notamment à l’optimisme de Julie alias @fleurensucre, qui a découvert la cécité de sa fille ou encore de Frédérique, incroyable bout de femme qui a transcendé un cancer en phase terminale et consacre aujourd’hui sa vie à sa famille et à Maison FMK Paris.

Toutes ces femmes sont des « warriors » comme se plaît à le dire Shane car c’est bien cela le fil rouge de toutes ces histoires et c’est aussi pour cette raison qu’elle a fait le choix de leur donner la parole exclusivement.

Alors je t’invite à découvrir ce super podcast et mon témoignage sans filtre dans son épisode 17 où je raconte la vie, la vraie. Car si tu écoutes bien, c’est un peu de BONNEFAMILLES dont je parle aussi.

J’espère que ça t’intéressera, que ça t’inspirera, que ça te décomplexera, et peut-être  aussi que ça te touchera, tout ça tout ça ! N’hésite pas à me faire tes feed-backs et à venir partager ici ton expérience.

A très vite !

Sophie

Maman (im)parfaite et heureuse

PS : retrouve Shane sur son compte instagram @Mademoiselle_Love, ainsi que sur son blog de super-maman : https://mademoiselle-love.com. 

Dans le Podcast Le Tourbillon, Je me confie sans filtres, sur ma grossesse et sur la façon dont j'ai vécu ma maternité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *