Shane @shaneloveparis : Maman (im)parfaite, l'interview no filter

Shane @shaneloveparis : Maman (im)parfaite, l'interview no filter

« Si j’avais une baguette magique je remplacerais le sentiment de culpabilité que ressentent toutes les mères par une confiance en soi sans limite »

Shane est une maman solo qui vit la vie comme une surprise avec son petit garçon de 6 ans. Au travers de son podcast le Tourbillon, elle a envie de parler de la vraie maternité, sans tabou. 

Coucou Shane , est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ? 

Hello Sophie ! Je m’appelle Shane Love. Moitié française et moitié scottish, je suis maman d’un petit garçon qui a 6 ans. Nous avons la chance d’habiter pas très loin de la Seine ce qui donne un cadre assez magique pour de belles balades. Dans la vie je suis freelance en communication et créatrice du blog et podcast Le Tourbillon dans lequel j’interviewe les femmes au sujet de la maternité, la vraie. Ce projet est une aventure passionnante qui dure depuis bientôt quatre ans ! 

Depuis quand es-tu devenue maman ?

J’ai découvert ma grossesse il y a six ans. Ce n’était pas prévu au programme mais ça ne m’a jamais fait peur, bien au contraire ! On est une tribu de deux depuis le début. Mon petit garçon a deux maisons et même cinq voire dix quand il compte sur ses doigts : celle de sa mamie, celle de son cousin... Nous sommes la Love family, parfaitement imparfaite !

Ça a changé ta vie ?

Forcément un bébé ça change la vie ! Plus de fatigue et de responsabilités.  Ce qui est simple c’est que je décide de tout, et ce qui est un peu plus difficile c’est que je m’occupe de tout ! Le rythme est intense, je switch entre ma vie de maman à 100% et les moments pour moi lorsque mon fils est chez son papa. Donc je profite de tout à fond ce qui peut être aussi épuisant. J’ai la grande chance d’avoir aussi ma maman pas loin qui a toujours plaisir à accueillir son petit-fils. Merci mother ! 

La pire réflexion qu’on t’ai faite quand tu étais jeune maman ?

Un jour on se baladait dans notre quartier et mon fils qui était alors dans son « terrible two » a fait une crise et s’est allongé sur le trottoir. Un couple d’anglais est passé à côté de nous et la femme l’a regardé en disant « that’s disgusting », soit l’indignation totale de voir mon fils sur le sol et sans empathie aucune pour moi...
Je n’ai rien dit car mon attention était bien évidemment portée vers mon fils mais j’ai pensé très fort « f.ck you » !!!

La plus grosse bêtise que t’aie faite ton mini, ou la pire honte que tu aies ressentie vis-à-vis de lui.

Pour le moment, il n’a pas fait de grosse bêtise hormis se gribouiller le visage ce qui m’a fait bien rire ! Pas de honte non plus, car je n’accorde pas d’importance au regard des autres. Il nous arrive souvent de chanter et danser dans la rue. C’est plutôt lui qui pourrait avoir honte de moi, je suis un clown sur pattes :)  

Tu dirais que tu es plutôt une maman du genre stressée ou détendue ?

Je dirais que je suis très détendue mais je cadre aussi ! J’emmène mon fils partout avec moi depuis qu’il est né pour ne me priver de rien et pour l’ouvrir à tout (et aussi sûrement un peu parce que je suis une flippée du babysitting). Quand on est seule on doit se débrouiller, alors il ne vaut mieux pas ajouter du stress à ça !
Je tourne tout à la dérision et j’explique beaucoup. À l’heure où je t’écris il vient de casser un verre de vin donc je lui ai expliqué que ce n’était pas grave, qu’il m’arrivait d’en casser moi aussi et qu’il ne l’avait pas fait exprès. Et on passe à autre chose. Le matériel n’est pas important pour moi et ça c’est du stress en moins.

Es-tu la reine de l’organisation ou au contraire, tu as l’impression que ça part souvent en live ?

Je suis partisane du freestyle. Je trouve que c’est aussi très positif ! Je planifie rarement les choses, même pas le dîner du soir. Cela me permet d’être pleine de créativité et de surprises. Je peux me lever un matin et dire à mon fils « et si on prenait le train aujourd’hui ? », il me regarde les yeux émerveillés et hop nous voilà partons pour une virée champêtre. Les idées ne manquent pas chez les Love. Notre seule routine est d’aller à l’école du lundi au vendredi, pour le reste, rien n'est figé.

Le truc que tu adoooooores faire quand ton fils est loin de toi.

En tant que maman solo, j’ai l’avantage (précieux) d’avoir tous les mercredis soirs rien qu’à moi et un week-end sur trois. J’en profite pour sortir avec des amie.s, prendre l’apéro, bruncher et binge watcher Netflix pendant des heures. Les plaisirs simples d’une jeune étudiante quoi ! Haha !

Si tu avais une baguette magique, qu’est-ce que tu aimerais changer à l’image de la mère parfaite que nous renvoient les médias et les réseaux sociaux ?

Je sais que la mère parfaite n’existe pas et même si elle existe à un temps T, tout peut changer en un battement de cil ! Si j’avais une baguette magique je remplacerais le sentiment de culpabilité que ressentent toutes les mères par une confiance en soi sans limite. Je dirais aux médias de remplacer un peu (beaucoup) plus l’image de la mère par celle du père qui reste encore trop en retrait de la sphère parentale à mon goût… 

Pour finir, un petit conseil pour aider toutes les mères à déculpabiliser ? Et aussi éventuellement une lecture, un podcast, une référence que tu aimes bien et que tu voudrais partager.

J’aime bien écrire mon flow de pensées le matin avant de démarrer ma journée. C’est très utile pour se vider la tête ! Prenez un carnet et chaque matin remplissez une page sans réfléchir, vous écrivez tout ce qui vous passe par la tête. Vous m’en direz des nouvelles ! Et si vous souhaitez des tips pour déculpabiliser et comprendre qu’il n’y a pas de famille parfaite, je vous invite à écouter mon podcast Le Tourbillon dans lequel les femmes parlent sans tabou de leur maternité.  Promis, vous vous sentirez moins seule, ça fait du bien !

👉 Retrouve Shane sur son blog et son podcast www.le-tourbillon.com 

Laisse un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés