Eléonore @leokaep : Maman (im)parfaite, l'interview no filter

Eléonore @leokaep : Maman (im)parfaite, l'interview no filter

« J'aurais aimé être le seul juge de ce que j'étais encore capable de faire en étant enceinte et non pas être considérée comme "pas capable de" par ma hiérarchie... »

Coucou Eléonore, est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ?

Côté perso, je viens tout juste de fêter mes 33 ans et je vis à Paris avec mon mari Adrien et nos deux filles. Côté pro, je suis responsable de relations clients dans un groupe d'horlogerie Suisse. 

Tu as choisi l'expression Sweet mama pour personnaliser ton tee-shirt Bonnefamilles. Explique-nous pourquoi ?

J'ai choisi cette broderie car il y a un double sens. je suis un bec sucré fan de chocolat et de pâtisserie, donc "sweet" pour sa signification sucré, mais aussi dans le sens douce, "douce maman" car je suis très câline avec mes filles.

Quand es-tu devenue maman ?

Je suis devenue maman quelques jours après mes 30 ans. Sixtine a été le cadeau parfait pour commencer cette dizaine ! Maintenant Sixtine aura bientôt 3 ans et sa soeur Philippa nous a rejoint pour notre plus grand bonheur il y a 6 mois. 

La maternité a changé ta vie ?

Adrien et moi on n'a pas eu un quotidien complètement chamboulé à l'arrivée de Sixtine. Nous étions en couple depuis 9 ans à son arrivée et mariés depuis 3 ans, donc ça nous a semblé assez naturel et nous n'avions pas non plus des habitudes de vie complètement incompatibles avec l'arrivée d'un bébé. Je dirais que c'était le moment pour nous de passer en mode "famille".

Sur le plan pro par contre j'ai pris beaucoup plus de recul sur les situations je ne reviens plus avec mes contrariétés à la maison. il y a un temps pour tout, je segmente beaucoup plus.

La pire réflexion qu'on t'ait faite en tant que jeune maman ou mum to be ?

Quand mon boss m'a dit qu'il n'avait pas donné mon nom pour un déplacement "vu mon état". J'aurais aimé être le seul juge de ce que j'étais encore capable de faire en étant enceinte et non pas être considérée comme "pas capable de" par ma hiérarchie... Ça partait sûrement d'un bon sentiment mais je l'ai plutôt mal pris. 

Le jour où tes kids t'ont donné envie de te cacher sous la table ?

Alors la pire honte que je me suis fait à moi même en tant que maman, ça m'est arrivé il y a 1 mois et je pleure encore de rire quand je le raconte !

Philippa est à la crèche et donc il faut enfiler de superbes surchaussures rose fushia pour rentrer dans sa section... Tu me vois venir : au moment de partir j'ai oublié de les quitter. Ça nous est à toutes arrivées et en général on s'en rend compte quand on met le pied dehors... mais combien sont allées jusque dans le métro avec ? 🤣 C'est au moment où je suis montée dans la rame que j'ai aperçu mes superbes surchaussures fushia et que j'ai littéralement explosé de rire dans le wagon !!

Tu es une maman plutôt du genre stressée ou détendue ?

J'ai toujours adoré les bébés et donc les gestes sont venus naturellement tout de suite. Je suis une maman détendue mais très fusionnelle. Au quotidien je ne suis pas stressée mais j'aime bien être au commande. 

C'est plutôt laisser Sixtine chez ses grands-parents qui m'a demandé de vraiment travailler le lâcher prise ! Après leur avoir confié quelques fois j'ai dû me rendre à l'évidence : elle est heureuse avec d'autres personne (grosse claque !). Alors maintenant je verse ma larme quand elle part mais je profite aussi de ces moments car je sais qu'elle va être bien et que les retrouvailles seront toujours top !

 

Le truc que tu adoooooores faire quand tes filles sont loin de toi ?

Quand on se retrouve sans enfant une semaine, j'apprécie surtout de ne pas avoir de contraintes horaires. Pouvoir flâner en rentrant du travail par exemple ou n'avoir que moi à préparer le matin ! C'est un rythme de vie plus cool et quand c'est 1 ou 2 semaines par an, il faut savoir bien l'apprécier 

Qu'est ce que tu aimerais changer à l'image de la mère parfaite que nous renvoient les réseaux sociaux ?

Je lis souvent des choses sur Instagram au sujet de cette fameuse "mère parfaite", l'image qui en est faites aujourd'hui est souvent critiquée car jugée inatteignable, irréaliste et culpabilisante.

Je crois que pour ma part je me suis totalement détachée de cette attente de la société. Je suis une mère (et une personne) parfaitement imparfaite et c'est très bien comme ça. Nos enfants ne nous aiment pas pour notre perfection. Du coup j'y suis assez indifférente en fait ! 

Pour finir, un petit conseil pour aider toutes les mamans à se sentir bien dans leurs baskets ?

Je conseille d'écouter le podcast Pow[her] mamma de ma blogueuse préférée depuis de très nombreuses années :  Émile Daudin et son amie Emilie Guiniec. C'est un podcast qui fait parler toutes les mères et libère la parole sur beaucoup de sujets en nous rappelant l'essentiel : "le bon choix c'est le vôtre". 

👉 Retrouve Eléonore sur son compte instagram où elle partage sa vie de maman et son goût pour la mode et les créateurs : @leokaep 

Shooting Le Blanc : @sarahanniephoto, @legrandquartier, maquillage @itmparis

Laisse un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés