Caroline @lekaba.fr : L'interview famille (im)parfaite

Caroline @lekaba.fr : L'interview famille (im)parfaite

« Mon seul conseil c’est d’accepter de ne pas être parfait et assumer qu’il y a des petits conforts ou habitudes auxquels on ne veut pas renoncer du jour au lendemain. Et c’est ok !  »

Pour Caroline , il est temps de relever le défi écologique de manière bienveillante et positive.

Cette maman de 3 enfants est la co-fondatrice du Kaba, un guide ultra pratique de la consommation eco-friendly. 

Coucou Caroline, est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ?

Bonjour Sophie ! Je suis Caroline, maman de 3 enfants et co-fondatrice d’un site internet sur la consommation responsable : Le Kaba 

Dis nous un peu qui est ta famille 

Je suis mariée avec Quentin depuis bientôt 12 ans et nous avons 3 enfants : Madeleine, 10 ans, Clémentine, 8 ans et Barnabé, 5 ans. Nous vivons à Boulogne-Billancourt, juste à côté de Paris, depuis quelques années. Nous adorons cette ville mais j’avoue que nous avons souvent des envies d’ailleurs et de bord de mer... 

Parle-nous de ton projet passionnant autour de l'écologie ?

Le Kaba est un site pour tous ceux qui sont conscients de l’urgence écologique  qui ont envie de consommer mieux, mais qui manquent de temps pour chercher des alternatives plus green. Pour les aider à passer à l’action, on propose plein d'infos, de recettes, de tutos... et surtout des comparatifs de produits éco-responsables pour lesquels nous avons vérifié la provenance et les ingrédients.

Vous cherchez à changer de lessive pour une version plus « clean » ? À installer un composteur sur votre balcon ? À vous équiper pour l’été avec un maillot de bain écolo, des lunettes de soleil de qualité et responsables et une crème solaire bio ? Vous trouverez toutes les infos sur le Kaba  

Qu'est-ce qui t'a décidé à te lancer ? 

J’avais toujours eu envie d’entreprendre et j’ai noirci des carnets entiers d’idées de business les plus farfelues. Avec une amie, nous avons même lancé le blog    et le podcast "Des Chèvres dans le Larzac" consacré à la reconversion et à l’entrepreneuriat... et dont tu as été la première invitée.

Bref, je tournais beaucoup autour de l’idée d’un média sur la conso responsable, qui serait bienveillant et positif. Car, même si nous n’allons pas sauver la planète avec des sacs à vrac, je suis persuadée que ce serait déjà un sacré pas si nous devenions tous des consommateurs conscients et responsables. Quand j’ai rencontré Claire-Anne qui a un profil très complémentaire au mien… je me suis  dit que je ne pouvais pas passer à côté de cette opportunité. Et je ne regrette pas. 

Au quotidien, gérer une petite tribu : simple ou plutôt difficile ? 

Lancer sa start-up en plein confinement avec 3 enfants à la maison (donc 3 programmes scolaires), l’intendance à gérer… C’était très très sport ! Je ne  pense pas avoir encore bien trouvé mon équilibre entre vie pro et perso. Avec le télétravail, c’est encore plus difficile de marquer les limites et de fermer son ordinateur le soir. Mais le côté positif, c’est que mon travail est plus concret pour mes enfants. Ils sont super fiers, en parlent autour d’eux à l'école. Ce sont les meilleurs ambassadeurs du Kaba !

C’est comment les matins chez vous ? Calme et tranquille ou plutôt difficile ?

Militaire ! Bon, peut-être pas militaire… mais disons bien organisé. Mes enfants sont des gros dormeurs, c’est dur de les tirer du lit tous les matins. Donc pour leur laisser le maximum de rab de sommeil, on prépare tout la veille : petit-déj, vêtements, cartables dans l’entrée, goûters… C’est le seul moyen d’être à l’heure. Mais mon meilleur atout, c’est le triporteur électrique ! Je l’ai depuis 2 mois et les enfants adorent que je les emmène à l’école dedans donc ça les motive pour se préparer. 

"On aime ça mais on se soigne ". Fais nous une confidence : avez-vous une petite addiction en famille ?

On ne peut pas parler d’addiction… mais j’avoue que, tout en étant très consciente de l’impact environnemental de l’avion, je ne suis pas encore prête à renoncer totalement au voyage. Nous sommes partis visiter la Thaïlande en famille il y a 2 ans et c’est sans doute notre plus beau moment à 5. 

Sur l’échelle du GREEN, tu dirais que vous êtes plutôt :

  • Au niveau 0 de l’écriture
  • Apprentis en herbe
  • Diplômé d’écologie
  • Experts es. 0 déchet

    Je dirais « en formation intensive » !

    Je viens d’une famille écolo. Mes parents, mes frères et sœurs sont tous très engagés, j’ai grandi dans l’idée de faire attention à ce qu’on consomme. Mais cela fait seulement 3 ans que l’écologie prend vraiment une place dans notre quotidien familial : le bio pour l’alimentaire, la seconde main pour les vêtements, la lessive maison, les cosmétiques solides, le compost... les gestes se mettent en place petit à petit et les enfants sont très impliqués. Prochaine étape pour laquelle ils sont très motivés : un potager digne de ce nom !  

    Et aurais-tu un ou des conseils à nous transmettre pour une famille qui voudrait mettre en place des choses simples dans son quotidien pour avancer vers un mode de vie plus écolo ?

    Mon seul conseil c’est d’accepter de ne pas être parfait et assumer qu’il y a des petits conforts ou habitudes auxquels on ne veut pas renoncer du jour au lendemain. Et c’est ok ! 

    Un geste vert en appelle un autre : Si on prend la salle de bain par exemple et qu’on veut arrêter d’avoir une poubelle qui déborde de bouteilles plastiques, on passe au savon solide. Le mois d’après, il y a de fortes chances que vous ayez envie de tester le shampoing solide, puis pourquoi pas le déo solide, etc. Et si vous n’avez pas envie de renoncer à votre roller Narta, et bien tant pis, vous ferez mieux sur un autre plan !

    La mode chez vous est : plutôt fast ou plutôt slow 

    Slow ! J’ai longtemps adoré faire les boutiques. Mais aujourd’hui, c’est tout l’inverse. J’achète majoritairement en seconde main, pour moi comme pour les enfants. Et quand je ne trouve pas mon bonheur sur Vinted ou en dépôt vente, je privilégie les marques engagées, je vérifie les compositions pour privilégier le coton bio, les matières recyclées… comme pour mon t-shirt Bonnefamilles que j’adore !

    Je couds aussi. C’est l’activité parfaite pour se vider la tête tout en fabriquant quelque chose de ses mains. Je fabrique des jupes, des robes pour mes filles. Pour l’instant, elles sont ravies. On verra si c’est toujours le cas à l’adolescence haha !

    Un conseil pour être plus cool en famille ?

    J’ai encore un peu de boulot à faire sur le lâcher prise. Mais depuis les confinements et le casse-tête pour trouver 2 idées de repas par jour, j’ai lâché du leste sur les assiettes bien équilibrées… c’est pizza tous les vendredis soirs et tant pis si on mange des pâtes 2 fois de suite. 

    Alors, maintenant qu’on se connaît un peu mieux, avoue-nous : famille parfaite ou (im)parfaite ?

    Famille parfaitement imparfaite bien sûr ! Avec Quentin nous avons surtout envie que mes enfants soient bien dans leurs baskets (en caoutchouc naturel bien sûr) et qu’ils sachent qu’ils peuvent tout nous dire, nous serons toujours là pour eux.

    👉  Retrouve Caroline sur son compte instagram @lekaba.fr et sur son site internet www.lekaba.fr 

    Laisse un commentaire

    Les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés